Download
Audio
Audio
(listen or download)

Préface

Surahs:


“Al-Fātiĥah”marker
Ayat “Al-Кursî”
“Al-`Aşr”
“Al-Humazah”
“Al-Fīl”
“Quraysh”
“Al-Mā`ūn”
“Al-Kawthar”
“Al-Kāfirūn”
“An-Naşr”
“Al-Masad”
“Al-'Ikhlāş”
“Al-Falaq”
“An-Nās”



Application pour iPhone

iphone

Sourate “Al-F?ti?ah1
(Qui ouvre le Livre)



Download mp3
  1. Bismi Allaahi Ar-Ra?maani Ar-Ra?iimi.
  2. Al-?amdu Lillaahi Rabbi Al-`aalamina.
  3. Ar-Ra?maani Ar-Ra?iimi.
  4. Maaliki Yawmi Ad-Diini.
  5. '?yaaka Nabudu Wa '?yaaka Nasta`iinu.
  6. Ahdina A?-?iraa?a Al-Mustaqiima.
  7. ?iraa?a Al-Lathiina 'An amta `Alayhim Ghayri Al-Magh??bi `Alayhim Wa L? A?-?aalliina. Amen2.

La traduction et le sens de la sourate “Al-F?ti?ah”:

1. Au nom d'Allah [au nom de Dieu, du Cr?ateur de tout, l'Un et l'Unique pour tous et tout], le Tout Mis?ricordieux, le Tr?s Mis?ricordieux. La sourate commence par le nom d'Allah, l'Un et l'Unique, Absolu, l'Omnipotent, Le Pur. Il est Bienveillant, le Porteur du Bien (grand et petit, total et particulier).

2. Louange ? Allah, Seigneur3 de l'univers. Toutes les sortes des plus belles louanges ? Allah, l'Un et l'Unique, pour tout ce qu'il a pr?d?stin?4 pour Ses esclaves. Toute la gloire ? Allah, le Cr?ateur et Dieu des habitants des mondes5. Dans cette revelation, le Tr?s Haut s'est proclam? le Dieu des mondes et par cela, Il a soulign? qu'il seul cr?e, dirige et offre des biens ? ceux qu'il souhaitera. Toutes sortes des ph?nom?nes naturels, crises ?conomiques et politiques, de grandes d?couvertes scientifiques et de grands faits historiques, tout cela est dirig? par Le Tr?s Haut, Il gouverne sur cette Terre, en menant la Vie selon son projet. Il est le seul Possesseur du vrai pouvoir.

3. Le Tout Mis?ricordieux, le Tr?s Mis?ricordieux. Allah est Mis?ricordieux. Il est la seul Source de la Faveur et le Porteur de chaque Bien (grand et petit).

4. Ma?tre du Jour de la r?tribution. Allah est le seul Ma?tre du Jour de la r?tribution. Et personne, except? Lui, n'a de pouvoir ce Jour. Le Jour de la r?tribution, chacun sera jug? pour tous les actes faits et toutes les paroles dites dans cette vie s?culi?re, pour tout le bien ou le mal. “Celui qui aura fait un atome de bien le verra. Et celui qui aura fait un atome de mal le verra aussi.” (Coran 99:7-8).

5. C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours [soutien, b?n?diction de nos affaires].

L'adoration est une notion qui unit les paroles et les actes humains dont le Tr?s Haut est content. L'adoration peut ?tre repr?sent?e par une bonne parole ? la personne proche, l'aide ? l'autre, par exemple, par un conseil, une bonne action, l'octroi de telle ou telle possibilit?, de l'aide mat?rielle, etc. Et tout cela doit ?tre fait avec d?sint?ressement, parfois m?me, au d?triment de soi-m?me, des propres int?r?ts, et jamais dans l'attente de la reconnaissance pour le bien fait. Quand l'?me et la raison de l'homme sont libres de l'attente de la reconnaissance, en se remplissant seulement par l'amour et le fr?missement devant le Cr?ateur et si ce fr?missement n'est pas au niveau des paroles, mais au niveau des coeurs (“leurs c?urs sont pleins de crainte”6 ), alors c'est un des aspects infinis du culte, de l'adoration du Tr?s Haut. La justesse, la r?gularit? de l'intention et la sinc?rit? du coeur rempli de l'amour pour Dieu des mondes, ce sont l? les qualit?s qui soul?vent une affaire ordinaire, la plus s?culi?re jusqu'au niveau de “l'adoration accept?e” du Tr?s Haut et donnent ? la personne le droit de compter sur l'amour Divin en retour.

Bien que la supplication de l'aide soit une des formes de l'adoration, le Tr?s Haut Allah, dans sa derni?re ?criture, l'a mentionn?e ? part, parce que lors de l'accomplissement de n'importe quel rite (affaire), l'esclave d'Allah a besoin de l'aide de son Dieu. Sans Son aide, l'homme ne pourra jamais bien accomplir les ordres de Dieu, passer avec patience les difficult?s qui surgissent et ?viter les p?ch?s.

6. Guide-nous dans le droit chemin7. [M?ne-nous par le droit chemin de la v?rit?, guide-nous et aide-nous ? le suivre].

7. Le chemin de ceux [des proph?tes, envoy?s, hommes justes et tous ceux qui ont re?u cette gr?ce] que Tu as combl?s de faveurs, non pas [ne nous m?ne pas par le chemin] de ceux qui ont encouru Ta col?re, ni des ?gar?s [qui n'ont pas suivi les obligations que Tu as pr?scrites].

“Al-F?ti?ah”  est la plus grande sourate du Coran. Elle est une des plus utiles et approfondies dans l'Islam. Il s'agit d'un ensemble d'id?es et de signification totale du Coran qui confirme le monoth?isme tout en ?tant une bonne nouvelle pour les croyants. Dans cette sourate, le Tr?s Haut Allah pr?vient de la punition des p?cheurs et des incroyants et montre la n?cessit? de l'adoration de Dieu. Dans la sourate, il s'agit aussi de ceux qui ont ob?i ? Allah et ont retrouv? la b?atitude et de ceux qui n'ont pas ob?i, qui n'ont pas suivi les obligations ?tablies par Lui, et ils se sont trouv?s dans une perte.

Allah a engag? les gens ? Lui faire appel par ces mots dans chaque rakat d'un namaz, car chacun a besoin de l'aide de Dieu. Le proph?te Mahomet, que le Tr?s Haut le b?nisse et le salue, soulignait en particulier la force de l' influence de cette sourate, en disant: “Al-F?ti?ah” peut gu?rir tous les maux”. Pour prouver ses mots, on a le hadith suivant.

Une fois, un groupe de compagnons du proph?te, paix et b?n?diction du Tr?s Haut sur lui, passait devant une oasis dont le chef de la tribu a ?t? mordu par un scorpion. Un des habitants de l'oasis est sorti vers eux et a dit : “Y a-t-il parmi vous quelqu'un qui sache gu?rir par la pri?re? Dans l'oasis, il y a un homme qui a ?t? mordu par un scorpion”. Le compagnon du Proph?te est parti chez le chef et a commenc? ? lire la sourate “Al-F?ti?ah”8", en soufflant et en crachant sur la morsure. Tr?s vite, cet homme s'est mis ? se remettre. Quelque temps apr?s, le chef, comme s'il s'?tait lib?r? des liens, a commenc? ? marcher, s'?tant d?livr? enti?rement de la douleur. Quand le malade a enti?rement gu?ri, les compagnons sont revenus ? l'Envoy? d'Allah, que le Tr?s Haut le b?nisse et le salue, et lui ont racont? ce qui s'?tait pass? et le Proph?te a demand?: “Comment sais-tu que la sourate “Al-F?ti?ah” peut aussi ?tre utilis?e pour gu?rir des maux?” Et ensuite, il a dit: “Vous avez tout bien fait9, partagez ce que vous avez re?u et donnez-moi un brebis”10.

L'imam an-Navavi disait : “La sourate “Al-F?ti?ah” est une adjuration roukya (? c?t? d'autres formes de ses profit et bienfait). C'est pourquoi il est d?sirable de lire cette sourate sur ceux qui ont eu une morsure nuisible v?nimeuse et aussi sur quiconque souffrant de quelque mal ou maladie”11.

Cette sourate est une pri?re efficace - doua, orient?e vers le monde, o? les notions de temps et d'espace n'existent pas, le monde plein de bonheur sublime dans le s?culier et l'?ternel.

Notations

1 C'est la premi?re sourate du Coran d'apr?s l'ordre et la premi?re sourate envoy?e en entier. | |

2 Le mot “amen” veut dire “Tr?s Haut, accepte nos pri?res” et “ainsi soit-il”. | |

3 Seigneur - au Moyen-?ge, homme qui poss?dait une terre. Son pouvoir et sa force sont si grands que la raison humaine ne peut pas p?n?trer ces notions en entier. Cela d?passe les possibilit?s humaines. | |

4 Vous pouvez en savoir plus sur “Kadar” Pr?destination?” dans le livre de Sh. Aljautdinov “Islam 624”, p. 7-25. | |

5 Monde des gens, plantes et animaux; monde des anges, djinns, etc. | |

6 “Ceux qui donnent ce qu'ils donnent [de bonnes actions, aum?ne obligatoire (Zak?t) ou tout simplement la charit?], [et cela passe quand] tandis que leurs c?urs sont pleins de crainte (? la pens?e) [la cause pour ?a] qu'ils doivent retourner ? leur Seigneur [seront retourn?s]” (Coran: 23:60) | |

7 “Droit chemin”, voir, par exemple : Sh. Aljautdinov, Tafsir du Coran, 2006, pp.23. | |

8 At-Tirmizi dit que la sourate a ?t? lue 7 fois. | |

9 Le proph?te Mahomet l'a dit pour montrer l'absence de quelque incertitude de la r?mun?ration. Dans une des variantes du hadith on cite les mots suivants de l'Envoy?: “L'argent le plus digne est celui fait avec l'?criture d'Allah”. Hadith de Ibn Abbas. | |

10 Voir, par exemple, Al-Bukhari . Sahih al-bukhari : en 2 volumes. V.2, p. 671, hadith 2276. | |

11 Voir, par exemple : Al-Benna . | |

↑ En haut ↑
Advertisement